Football

Un mercato d’hiver de tout les records

Football, un mercato controversé

 

Les dépenses cumulées des cinq grands championnats européens, à savoir l’Angleterre, L’Italie, l’Espagne, l’Allemagne et la France, ont dépassé le milliard d’euros pour la première fois lors d’un mercato hivernal.

 

Habituellement, c’est lors du mercato d’été que les records se brises. En effet, les transferts aux montants vertigineux ont plus l’habitude d’être effectué lors des vacances d’été. Pour preuve les transferts de Neymar (22M), Mbappe (180 M), Pogba (120 M) ou encore Gareth Bale (100 M). Mais cette année, les acteurs de la planète football en ont décidé autrement.

À tel point, que pour la première fois, les dépenses cumulées des clubs des cinq grands championnats européens, ont dépassé le milliard d’euros, chiffre annoncé après une étude de l’Observatoire du Football. On remarque alors que les dépenses ont augmenté de 36% par rapport à celles de la même période en 2017, ou les clubs de football européens avait tout de même dépenser la bagatelle de 786 millions d’euros, et ont été multipliés par 7 depuis l’année 2010, ou les dépense totales n’avaient pas excédés les 148 millions.

 

Le championnat anglais, toujours le plus riche

 

Une inflation des dépenses, mais aussi des prix des joueurs, qui est majoritairement dû à la puissance financière des clubs anglais. Cette dernière est expliquée par l’augmentation des droits télé du championnat, qui assure une rentrée colossale d’argent même pour le plus petit des clubs. En effet, ce sont plus de 5 milliards d’euros qui sont disposé entre les 20 acteurs du championnat. On constate alors que 10 des clubs les plus riches du monde évoluent outre-manche.

 

En l’espace d’un an, on a vu les dépenses des clubs anglais en hiver sont passer de 280 millions d’euros à 545 millions. Une hausse hallucinante qui représente 51% des dépenses des cinq grands championnats.

 

Après la vente au FC Barcelone du milieu offensif brésilien, Philippe Coutinho pour 160 millions d’euros (bonus compris), ce qui représente fait de lui le troisième joueur le plus cher de l’Histoire, le Liverpool FC s’est offert les services du néerlandais Virgil Van Dijk pour près de 84 millions d’euros. Autre transfert importants, celui du français Aymeric Laporte, en provenance de l’Atletico Bilbao et en direction de Manchester City, pour un coût de 65 millions d’euros. Celui du Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, pour 63 millions d’euros a aussi gonflé la note.

En bref, ce sont 15 des 20 plus gros transferts de cet hiver qui impliquent, à la vente comme à la revente, des clubs britanniques.

 

Même si les clubs anglais se sont lâchés cet hiver, les deux plus gros dépensiers des deux dernières années ne sont pas britanniques. Il s’agit du Paris Saint-Germain ainsi que du Fc Barcelone. Avec respectivement 418 et 414 millions d’euros dépensés, tout mercato confondus.

 

Un mercato hivernal critiqué

 

Cette augmentation significative des prix ne risque pas de calmer les polémiques qui entourent ce mercato d’hiver, souvent accusé ces derniers temps de fausser les compétitions et de déstabiliser certains clubs en cours de saison.

Une conséquence que la Premier League a décidé de combattre en raccourcissant son mercato d’été d’un mois, avec une fin des transactions début août, juste avant la reprise du championnat. Ce qui explique l’empressement et les dépenses des clubs britanniques cet hiver.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *