Malgré la diversité des modèles, les outils de travail du bois sont conditionnellement divisés en 3 grandes catégories :

l’objectif général ;
pour la finition ;
pour le découpage figuré.
Examinez de plus près les représentants de chaque groupe.

Planificateur général

RaboteuseLe premier outil que le charpentier ramasse lorsqu’il travaille sur une pièce de bois s’appelle une sheherbel.

Il s’agit d’un plan solide dans un boîtier métallique, conçu pour le rabotage grossier de surfaces qui n’ont pas été usinées au préalable. La tâche principale de sherbel est de donner à la pièce la forme souhaitée. Une caractéristique de ce plan est un rabotage profond (jusqu’à 3 mm), il ne permet donc pas d’obtenir une surface parfaitement lisse.

La lame de cet avion a une forme arrondie et est normalement positionnée à un angle de 45 degrés par rapport à la semelle. La conception de la lame permet d’enlever les copeaux avec une couche épaisse, qui agissent non seulement le long mais aussi à travers les fibres du bois.

Une fois que la pièce a été usinée aux dimensions requises, le menuisier doit enlever les encoches profondes qui restent à la surface avec un rasoir. Vous pouvez utiliser l’un des trois avions à cet effet :

l’ours est un long outil pour le travail à deux. Il est idéal pour raboter des surfaces solides ou pour effectuer de nombreux travaux.
füger – un outil à double tranchant utilisé pour niveler les surfaces en bois. La longueur du joint manuel est environ deux fois plus grande que la taille des écailles, ce qui permet d’enlever les copeaux d’une grande surface en un seul passage.
half cup – un analogue abrégé de la version précédente. Une double lame est également utilisée ici, un rabot travaille la pièce.